BÉBÉ

3 ans et demi : un point sommeil

mars 26, 2019

Jade a trois ans et demi aujourd’hui et le moins que l’on puisse dire c’est que niveau sommeil, on aura tout connu ou presque.

Lorsqu’elle était encore un tout petit bébé, elle se réveillait pour manger une à deux fois par nuit, jusqu’à ses cinq mois environ. Puis elle a commencé à faire ses nuits complètes, mais ne trouvait le sommeil qu’en poussette ou en voiture. Alors, on se promenait en poussette. Dans le parc l’été, dans le parking sous terrain en hiver ou même dans notre propre appartement quand nous n’avions pas le courage de sortir. 60 m2 de balade entre canapé, cuisine et salle de bain en essayant de ne pas taper dans quelque chose pour ne pas la réveiller. Je me souviens en souriant aujourd’hui, ce n’était pas toujours le cas à ce moment-là, du moment délicat qu’était le transfère poussette-lit. Le moindre craquement sur le parquet pouvait tout faire basculer et nous étions de nouveau parti pour une balade sans fin.

Puis, aux alentours de ses 8 mois, elle a trouvé son rythme et réussissait à s’endormir seule dans soucis. Libérés de la poussette pour chaque coucher – sieste comprise, on avait l’impression que la vie devenait d’une facilité déconcertante. Elle s’endormait à 17h précise pour un réveil le lendemain à 8h-8h30.. & ça a duré comme ça jusqu’à ses deux ans, deux ans et demi environ.

Un peu avant ses trois ans, elle a commencé à se réveiller la nuit. Toutes les nuits, plusieurs fois par nuit. On venait de déménager, elle s’apprêtait à rentrer à l’école, alors on se disait que tout ça devait la perturber un peu. On a beaucoup parlé, beaucoup lu pour tenter d’y remédier. Elle regagnait notre lit chaque nuit ou s’endormait dedans directement. Notre maison est en duplex, rapidement après il fallait qu’on soit au même étage qu’elle pour qu’elle arrive facilement à trouver le sommeil. Pour l’instant, nous sommes en mars et ça n’a pas changé. Bientôt une année que nous sommes installés ici, une année de problèmes de sommeil et de nuits plus que coupées.

Elle se réveille, joue, lit, nous rejoint, parle, râle, se pose des questions existentielles.. & ça en est autant fatiguant pour elle, que ça en est usant pour nous. Je ne sais pas ce que nous n’avons pas essayés. Être compréhensifs, être plus ferme, lire, l’écouter, en rigoler, un spray anti monstre.. On est arrivé à un stade de fatigue importante et depuis un mois, nous avons décidé de faire garder Jade une nuit de temps en temps pour récupérer. On aurait dû le faire avant tant ça nous fait du bien à tous les trois !

Au départ, nous ne le souhaitions pas. Puis on s’est dit que de toute façon, si jamais elle n’arrivait pas à dormir, on avait 3 km à faire pour aller la chercher. Ça a été alors, le début des supers soirées pyjamas chez Papy & Mamie. Parce que dans toute sa simplicité, Jade n’a pas réussi à dormir en dehors de chez nous pendant des mois et des mois. À deux ans elle a toléré l’hôtel uniquement si elle était bien au milieu de nous dans le lit, et croyez-moi, même comme ça, c’était pas simple. Chez mes parents, elle n’y dort environ une nuit par semaine depuis 1 mois. Mes parents nous rendent cet immense service et figurez-vous que chez eux, elle dort parfaitement.. ! Le comble.

Alors, que faisons-nous cette nuit ? On va boire un verre jusqu’à par d’heure ? On en profite pour faire des choses incroyables ? Non.. On savoure, parce que c’est le mot le plus adapté, la chance de pouvoir dormir une nuit complète, d’un seul trait. Et quel bonheur ! On se réveille en super forme et mon dieu que ça fait du bien !

Si vous avez des tips, des astuces, des choses qui fonctionnent réellement pour aider le sommeil des plus petits.. évidemment nous sommes preneurs !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply